Bonnes pratiques de retraitement des dispositifs médicaux :

On n’arrête pas le progrès…

L’évolution rapide des nouvelles technologies dans le domaine de la santé a complètement révolutionné les pratiques médicales. Les nouvelles technologies mini-invasives ainsi que les thérapies et interventions chirurgicales assistées par des dispositifs robotisés sont devenues incontournables.

Dans tous les services des établissements de soins, la recherche de l’efficacité, de la sécurité pour les patients et de l’économicité est omniprésente.

C’est un réel défi pour les hôpitaux, non seulement sur le plan de la formation du personnel, mais également du point de vue de la modernisation des unités retraitement des dispositifs médicaux.

En effet, les instruments chirurgicaux deviennent de plus en plus petits, articulés et de ce fait difficiles à nettoyer, désinfecter et stériliser. Dans le domaine du retraitement de ces dispositifs médicaux, les recommandations des fabricants et les contraintes normatives sont de plus en plus exigeantes, ce qui implique un management efficace du service de stérilisation.

L’objectif du processus de retraitement des dispositifs médicaux (DMx) est de supprimer tout risque infectieux qui leur soit imputable. La stérilité est l’absence de tout micro-organisme viable. Pour qu’un dispositif ayant subi une stérilisation puisse être étiqueté « stérile », la probabilité théorique qu’un micro-organisme viable soit présent doit être inférieure ou égale à 1 x  10-6 (EN 556-1).

 

Les étapes préalables à la stérilisation (prétraitement, nettoyage, désinfection, conditionnement) visent à réduire les contaminations microbiennes, chimiques et particulaires ainsi que la présence de substances pyrogènes.

Le retraitement des dispositifs médicaux doit obéir aux principes de l’assurance qualité (EN ISO 9001, EN ISO 13485) mis en place au sein de l’établissement hospitalier.

Ces bonnes pratiques s’inspirent de la structure de la norme « Dispositifs médicaux -Systèmes de management de la qualité - Exigences à des fins réglementaires ».